Notre mission

Divergenres est un organisme communautaire féministe intersectionnel, par et pour les personnes trans binaires et non-binaires, qui oeuvre sur le territoire de la Capitale-Nationale.

Divergenres a pour mission d’éduquer la population sur la pluralité des genres, d’offrir des services aux personnes en questionnement ou en transition et d’offrir des espaces bienveillants et accessibles aux personnes trans et leur entourage.

Notre vision

Toutes les actions de Divergenres visent l’égalité des droits et la pleine reconnaissance de la pluralité des genres et des identités plurielles. Nous pensons que pour y arriver, il nous faut à la fois travailler à l’éducation de l’ensemble de la population tout en accompagnant les personnes marginalisées dans leurs parcours.

Nos valeurs

Inclusion

À Divergenres, nous travaillons à co-créer avec les participant.e.s une norme où la diversité des parcours, des capacités et des identités est valorisée et célébrée.

Bienveillance

À Divergenres, nous invitons chaque membre de notre équipe et chaque participant.e à agir dans le but de préserver ou d’améliorer son bien-être et celui des autres. Nous croyons que chaque personne est responsable d’être à l’écoute de ses pairs, de réfléchir à ses biais et ses privilèges, de reconnaître ses fautes et de demander réparation aux personnes touchées.

Respect

À Divergenres, nous pensons que le respect est un principe transversal. Nous invitons chaque membre de notre équipe et chaque participant.e à se respecter (être authentique et respecter ses limites), à respecter les autres (demander le consentement et communiquer de façon bienveillante et à respecter son environnement (faire attention au matériel et au lieu qui nous sont prêtés).

Appartenance

À Divergenres, nous travaillons à co-créer une communauté où la qualité des liens entre les gens contribue à la fois à l’épanouissement des individus et à celui de la collectivité. Dans cette communauté, nous souhaitons que chaque personne se sente reconnue pour qui elle est, qu’elle ait envie de s’engager, de donner le meilleur d’elle-même, et qu’elle ressente un sentiment de fierté à faire partie de celle-ci.

nos approches

Éducation populaire

À Divergenres, nous pensons que l'éducation désinstitutionnalisée est à la base du changement social. Nous valorisons les apprentissages informels, la réflexion critique et le savoir expérientiel des participant.e.s, des membres et de l’équipe.

Anti-oppression

À Divergenres, nous reconnaissons et nous nous engageons à lutter contre l’ensemble des systèmes d’oppression. Nous nous engageons à écouter nos pairs de façon non-défensive, à utiliser nos privilèges et nos pouvoirs pour élever la voix de celleux qui en ont moins et à céder notre place dès que c’est pertinent de le faire.

féminisme intersectionnel

À Divergenres, nous soutenons l’égalité et l’équité entre les personnes de tous les genres tout en reconnaissant l’invisibilisation et la marginalisation qui touchent les groupes de personnes vivant à l’intersection de plusieurs systèmes d’oppression. Nos actions visent l’autodétermination, la réappropriation du pouvoir d’agir des personnes concernées et la justice sociale.

Éducation populaire

À Divergenres, nous pensons que l'éducation désinstitutionnalisée est à la base du changement social. Nous valorisons les apprentissages informels, la réflexion critique et le savoir expérientiel des participant.e.s, des membres et de l’équipe.

Anti-oppression

À Divergenres, nous reconnaissons et nous nous engageons à lutter contre l’ensemble des systèmes d’oppression. Nous nous engageons à écouter nos pairs de façon non-défensive, à utiliser nos privilèges et nos pouvoirs pour élever la voix de celleux qui en ont moins et à céder notre place dès que c’est pertinent de le faire.

féminisme intersectionnel

À Divergenres, nous soutenons l’égalité et l’équité entre les personnes de tous les genres tout en reconnaissant l’invisibilisation et la marginalisation qui touchent les groupes de personnes vivant à l’intersection de plusieurs systèmes d’oppression. Nos actions visent l’autodétermination, la réappropriation du pouvoir d’agir des personnes concernées et la justice sociale.

Notre équipe

Lucy Fréchette (elle)

Trésorerie de Divergenres

Lucy Fréchette a une formation en kinésiologie et est présentement enseignante retraitée en éducation physique à l’école primaire Notre-Dame de l’Assomption de Victoriaville. Elle a également été pendant 17 ans éducatrice en centre jeunesse en Abitibi. Lucy a une longue expérience en trésorerie dans le milieu syndical.

Clarence Echardour (il)

Administration de Divergenres

Originaire du Vieux Continent, Clarence a immigré dans la Belle Province en 2016. Après avoir travaillé comme artisan bottier (fabricant de souliers sur mesure) pendant 10 ans, sur 3 continents, il a décidé de vouer son temps et son attention à l’être humain. Bien qu’il aime son étiquette d’artisan-jardinier-bûcheron, il se consacre principalement à faire rayonner la non-violence, notamment grâce à des ateliers de Communication consciente. Derrière le faire, il y a une manière d’être, c’est cela qu’il enseigne. Il offre également de l’accompagnement pour la gestion des émotions, l’accueil et le dépassement des conflits intra et interpersonnels pour
qu’au-delà des jugements et de l’insécurité, grandisse en nous et autour de nous la paix et la bienveillance.

Elly Tremblay (elle)

Administration de Divergenres

Elly est une véritable touche-à-tout. Mécanicienne et électricienne pendant 15 ans sur les bateaux, elle a parcouru les mers un peu partout en Amérique. Elle s’est enfin posée à Québec, depuis quelques années. Dans une autre vie, elle a même été technicienne en audiovisuel à la radio et pour des évènements musicaux. Elly adore chanter, jouer de la musique et toutes les formes d’art. Elle espère pouvoir aider Divergenres à continuer sa mission, qui lui a permis de prendre la place qu’elle a toujours cherchée.

Alex Tremblay (iel/il)

Administration de Divergenres

‘’ Tu parles comme si ça n’existait pas. Mais ce ne sont pas des mondes imaginaires, ce sont des mondes interdits! ‘’ – Les aggloméré.e.s

Alex s’implique activement dans les milieux militants et de défense de droits depuis plusieurs années. Iel a beaucoup appris du milieu politique et communautaire durant sa campagne électorale comme candidate indépendante pour les citoyen.ne.s de St-Roch et St-Sauveur lors des dernières élections municipales. Dans le but de créer des espaces de lutte collective puissants et émancipés il fait beaucoup d’espace dans sa vie pour réfléchir, créer et s’organiser autour des questions d’autonomie et d’autogestion. Pour Alex, d’autres mondes sont possibles et c’est ensemble qu’on peut les imaginer.

Raf Vézina (iel)

Secrétariat de Divergenres

Après avoir sillonné les routes de l’Amérique au volant de son minibus converti en maison sur roues pendant près d’un an, Raf s’est joint à l’équipe de Divergenres de nouveau au printemps 2021. Iel travaille présentement au sein de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études littéraires, Raf est aussi écrivain.e et s’engage dans les problématiques sociales ainsi qu’à tout ce qui touche de près ou de loin au domaine artistique.

Marie-Philippe Phillie Drouin (iel)

Direction générale de Divergenres

Marie-Philippe, que tout le monde surnomme affectueusement Phillie, est organisataire communautaire et formataire sur les enjeux LGBT+ depuis 2016. Iel possède de nombreuses compétences en développement communautaire, en gestion de projet et en planification stratégique. Iel se passionne pour la défense de droits, les mouvements sociaux et la parentalité queer. 

Charlotte Veilleux (elle)

Coordination aux services à la communauté

Charlotte a un parcours atypique qui comprend une formation en soins infirmiers, en études du genre et en santé publique. Elle s’épanouit en étant au service des communautés queer. Elle s’implique au Laboratoire Communautaire Alternatif depuis 2018, et a été à sa présidence pendant deux ans. C’est cette implication qu’il lui a confirmé qu’elle était à sa place dans le milieu communautaire, et qu’elle pouvait faire de l’éducation populaire auprès de la population, pas juste lors de soupers de famille. Elle adore organiser des événements, coordonner des projets et faire rayonner les membres de ses communautés.

Sara Tremblay (elle)

Chargée de projet "Naviguer les soins d'affirmation du genre dans la Capitale-Nationale"

Sara est éducatrice spécialisée et travailleuse sociale de formation. Ayant travaillé depuis 2014 comme intervenante dans l’action communautaire dans les milieux de vie pour adolescents et jeunes adultes, elle a acquis des compétences variées pour mener à bien des projets et accompagner des groupes. Passionnée d’intervention collective et de mobilisation par, pour et avec les personnes, elle est très enthousiaste de pouvoir accompagner les membres de la communauté!

Sam Asselin-Mailloux (iol)

Chargé.e de projet "Transphobie dans les relations intimes"

Sam, originaire de la ville de Québec est passionné.e par l’action communautaire et le militantisme trans, queer et féministe. Iol s’implique dans la défense de droits dans la région de Gatineau-Ottawa depuis près de 6 ans. Cumulant près de 5 années d’intervention auprès de communautés diverses (femmes, personnes en situation d’itinérance et jeunes), iol adore réfléchir collectivement sur comment nous pouvons rendre les pratiques plus intersectionnelles et qui sortent « en dehors de la boîte ». C’est d’ailleurs un sujet que Sam discute avec les étudiant.e.s à la technique en travail social comme chargé.e de cours.

Amélia Fiset (elle)

Chargée de projet "Les représentations trans à la télé québécoise"

Amélia se passionne pour les études queers et l’histoire de la communauté trans. Elle poursuit un doctorat en études littéraires à l’Université Laval. À titre de chercheuse, elle s’intéresse aux représentations des personnes trans dans la littérature québécoise, la culture populaire et la presse. Elle est titulaire d’une maîtrise en études littéraires, consacrée à la place des femmes dans la naissance de la science-fiction du Québec. Elle est aussi écrivaine et espère pouvoir contribuer, à sa façon, à rendre la littérature québécoise plus inclusive des réalités trans